Création de l’Institut Pour la Démocratie en Santé

Comment est le subconscient des Italiens ?

Certes, l’inquiétude de l’infection au Covid-19, le séjour à l’hôpital qui s’ensuit et la menace pour sa survie va à ce moment la pensée prédominante pour nos concitoyens. Cet état d’esprit a été accentué par la communication généralement trompeuse, voire parfois incorrecte, fournie par les établissements ainsi que par les médias.

Les instances en charge de la protection de la santé collective, en plus de s’être montrées gravement non conformes sur un plan strictement sanitaire et de bien-être, ont été absolument inadéquates en termes d’administration psycho-émotionnelle de la douleur, l’alimentant outre mesure malgré attitudes autoritaires.

Outre l’anxiété pour sa santé et son bien-être, il faut également tenir compte de la grande et également justifiée peur de perdre sa subsistance financière en raison du dilemme pressant du travail, que les médias n’évoquent délibérément pas, probablement parce qu’aucun des organes institutionnels responsable veut réellement s’en occuper ;

La crise des rapports sociaux a en effet aussi été minimisée (dont les toutes premières victimes marquées sont bien sûr les enfants et aussi les jeunes) du fait de la question de l’autre, mise en avant tant par les médias que par les règles de distanciation. En attendant, on assiste à une augmentation de 30% de la consommation de médicaments psychotropes !

Un peuple psychiquement inconscient

  1. La société pauvre d’un individu et aussi son manque de connaissances publiques peuvent l’exposer à un ajustement très facile par quiconque souhaite en bénéficier, qu’il s’agisse d’établissements corrompus par opposition à des pouvoirs supranationaux ; le moins qui puisse arriver à un peuple aussi fragile est d’être victime de plagiat.
  2. Au siècle dernier, les Italiens ont en effet montré une propension étonnante à se laisser ajuster par des puissances occultes, économiques ou étrangères, sans pouvoir s’émanciper et s’autodéterminer, subissant aveuglément toutes sortes d’abus.

Quelles peuvent être parmi les causes de ce problème ?

Dans l’inconscient italique, selon l’un des meilleurs psychanalystes d’après-guerre, E. Bernard, le complexe de la mère domine et le concept concerné et normatif est très faible.

L’aspect favorable de cette direction archétypale est le sentiment inhérent d’uniformité ainsi que d’accueil en direction de Blog ceux qui en ont besoin; dont notre société religieuse philanthropique est une fonction cruciale.

La polarité défavorable de l’archétype est plutôt représentée par une sorte d’avantages fiduciaires que nous nourrissons envers ceux qui déclarent vouloir se protéger de nous, prétendant être bienveillants.

Cette crédulité nous rend vulnérables aux propriétaires d’entreprise les plus horribles

  • cette-credulite-nous-rend-vulnerables-aux-proprietaires-dentreprise-les-plus-horriblesUne conduite stéréotypée de ce genre accentue d’une part les attributs du cœur “féminin” tels que l’optimisme et aussi la vocation artistique, mais d’autre part nous rend hyperémotifs, enfantins et aussi psychiquement dépendants.
  • Le point faible inconscient du concept masculin produit malheureusement souvent une perte d’éthique ainsi que de “virilité”, mettant l’accent sur des caractéristiques telles que le manque de fiabilité ainsi que la paresse.
  • Le terme “masculin” et “féminin” ne renvoie pas à l’identité de genre, mais aux concepts psychiques constitutifs de l’être humain, homme ou femme.

L’absence d’inhibitions morales est également responsable dans de nombreux cas de distorsions sociopathiques identifiées par la ruse, le charlatanisme et la corruptibilité, également chez les individus qui ont eu la possibilité de faire des recherches et d’obtenir un diplôme : avoir une société ne signifie pas seulement avoir étudié, mais aussi avoir réellement introjected valorise les arts libéraux et aussi l’éducation civique grâce à des relations saines entre les clés et les collèges.

Résultat du troupeau

Chaque fois qu’un individu psychiquement et aussi civiquement immature nous est contacté pour détourner le « credo principal » afin de s’émanciper, il a tendance à privilégier les options confortables et peu courageuses, c’est-à-dire celles qui impliquent moins de souffrance mentale : il a du mal à croire inexact ce qui est recommandé comme véridique du fait qu’il n’entend pas être interrompu par ce qui gêne, mécontente, effraie et ne rassure pas non plus.

Les sciences psychologiques nous enseignent que les enfants, même lorsqu’ils subissent des abus inhumains de la part d’adultes, procèdent, pour des raisons de survie psychique, à les considérer comme leur référence existentielle.

Pour la même raison, un adulte préfère supposer que ce n’est pas un ami proche ou un compagnon qui trahit sa dépendance mais que quelqu’un d’autre est intervenu en le trompant, et pour le même mécanisme que nous, les Italiens, préférons croire. qu’une Autorité choisit constamment notre bien ; nous lui pardonnons et avons également tendance à supposer que c’est le résultat d’une inexpérience périodique, même lorsque nous constatons clairement que cela nous fait du mal.