Victimes du tabac : 40 organisations interpellent les Parlementaires | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
175
Rate this post

06 novembre 2015

Victimes du tabac : 40 organisations interpellent les Parlementaires

Dans une tribune publiée le 4 novembre dans Le Figaro, co-signée par les organisations représentatives des victimes du tabac et les associations spécialisées dans la lutte contre le tabagisme, le monde de la lutte contre les addictions, contre les morts évitables et contre les inégalités de santé se mobilise. Avec ces organisations, ce sont des millions de personnes habituellement silencieuses qui s’adressent aux Parlementaires et leur rappellent que leur vote peut sauver des milliers de vies.

Les mesures nécessaires pour diminuer les conséquences du tabagisme doivent être discutées au Parlement à partir du 10 novembre, dans le cadre du Projet de loi de Modernisation du Système de Santé. Elles font l’objet de la part de l’industrie du tabac d’un lobby intense pour leur remise en cause.

Sont particulièrement en ligne de mire les dispositions efficaces sans lesquelles il est illusoire d’espérer casser la progression des morts du tabac – 78 000 décès annuels – et de vouloir réduire le coût qui pèse sur la collectivité- récemment estimé à 120 milliards d’euros par annuité.

L’introduction du paquet neutre, ultime objet de marketing des fabricants, fait partie des mesures vivement attaquées.

La création d’un Fonds de prévention du tabagisme alimenté par l’industrie, sur le principe de «Tueurs/payeurs», devrait permettre la mise en œuvre de l’ensemble des dispositions de la Convention cadre pour la lutte antitabac que le Parlement français a ratifié en 2004.

Ces deux dispositions majeures s’intègrent dans un ensemble de mesures de prévention, d’aide à l’arrêt et également de plus grand contrôle des activités de l’industrie du tabac.

« Au nom des victimes actuelles et futures du tabac, j’appelle la représentation nationale à adopter l’ensemble des mesures du Programme national de réduction du tabagisme, notamment le paquet neutre et la création d’un Fonds de prévention alimenté par l’industrie, et à les accompagner d’une hausse des taxes sans laquelle l’échec est assuré » déclare Albert Hirsch, Président de l’Alliance contre le tabac.

Ce sont des millions de voix qui s’expriment au travers des signataires de cet Appel.

L’APPEL DES VICTIMES DU TABAC 

La consommation de tabac en France tue prématurément 78 000 personnes par an, soit plus de 200 décès par jour. Votre vote peut sauver des milliers de vies !

Mesdames, Messieurs les Parlementaires,

Le projet de Loi de modernisation de notre système de Santé est entre vos mains. Ce projet permettra, enfin, de mettre en place des mesures globales de lutte et de prévention contre le tabagisme.

En effet, la consommation de tabac en France tue prématurément 78 000 personnes par an, soit plus de 200 décès par jour !

Nos enfants tombent très jeunes dans le piège du tabagisme : à 17 ans, 40% des filles et des garçons fument.

Le tabagisme est le premier facteur d’inégalité sociale en matière de santé car il touche majoritairement les populations les plus précaires.

Chez les femmes la fréquence du cancer du poumon explose. Aujourd’hui en France, le cancer du poumon touche 40 000 personnes chaque année.

Environ 80% des infarctus avant 50 ans et jusqu’à 80% des BPCO (Broncho-Pneumopathies Chroniques Obstructives) sont dus au tabac. Plusieurs millions de personnes en France doivent vivre avec ces pathologies chroniques.

En marge de ce coût humain insoutenable, le coût pour les finances publiques est majeur avec un déficit net attribuable au tabac de près de 15 milliards € par an, soit plus de 40 millions d’euros par jour. Le tabac nous coûte excessivement cher à tous, et les taxes sur les produits du tabac, payées par les seuls fumeurs, ne représentent qu’une très maigre recette par rapport aux coûts.

Ce fléau sanitaire est d’autant plus scandaleux qu’il n’est pas une fatalité. Certains pays, comme le Royaume-Uni, l’Australie, la Norvège, les Etats-Unis et bien d’autres, en appliquant les recommandations de la Convention Cadre de l’OMS pour la Lutte Anti-Tabac (CCLAT), ont enrayé leur consommation de tabac de manière drastique et pérenne.

Il est indispensable que les représentants de la nation affirment haut et fort leur soutien à toutes les dispositions du Programme national de réduction du tabagisme (PNRT) qui figurent dans la Loi de modernisation de notre système de santé et votent en faveur de leur adoption lors des débats qui se tiennent au Parlement. Parmi ces mesures figurent l’introduction du paquet neutre standardisé et la création d’un Fonds de prévention du tabagisme. L’efficacité du paquet neutre a été rigoureusement démontrée : 2/3 des personnes interrogées le jugent « terne, moche », considèrent qu’il ne donne pas envie d’être acheté et qu’il dissuade de commencer à fumer.

Mesdames, Messieurs les Parlementaires, le choix est simple :

• d’un côté la promotion de la santé pour les Français,

• de l’autre, la défense des intérêts financiers de quatre multinationales dont

L’unique objet est la recherche cynique du profit, quel qu’en soit le coût humain. Au nom des victimes du tabagisme et au nom de nos enfants qu’il faut protéger contre les ravages de cette addiction, nous vous demandons instamment de voter lors de la discussion à l’Assemblée Nationale en faveur de toutes les mesures du PNRT, et particulièrement pour le paquet neutre.

Votre vote en faveur de ces mesures sauvera des milliers de vies.

A télécharger :

Appel des Victimes du Tabac et liste de ses signataires