“Pour une santé accessible aux personnes handicapées mentales”, le livre blanc publié par l'Unapei | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
154
Rate this post

22 mai 2013

« Pour une santé accessible aux personnes handicapées mentales »,
le livre blanc publié par l’Unapei

L’Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei)[1] a annoncé, lors d’une conférence de presse le 17 mai 2013, la publication de son livre blanc « Pour une santé accessible aux personnes handicapées mentales ». Officiellement présenté lors de son Congrès annuel, qui se tiendra du 23 au 25 mai à Marseille, il sera remis le 25 mai à Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales.

Aujourd’hui, les personnes handicapées mentales ont des difficultés importantes d’accès aux soins. Les obstacles sont nombreux, liés notamment à l’insuffisance de prévention et de formation des professionnels de santé et au manque de coordination. En effet le milieu sanitaire connait mal le monde du handicap et le personnel médico-social est très peu sensibilisé et formé dans le domaine de l’éducation à la santé, l’hygiène de vie et la prévention des facteurs de risques. Comme le déplore la Présidente de l’Unapei, Christel PRADO :

Le « livre blanc »[3] fait le constat des spécificités à prendre en compte : besoins en santé importants, problème du vieillissement, difficultés de communication, coordination des parcours de santé insuffisante. Il propose des actions à engager : connaître les besoins en santé, former les professionnels des secteurs sanitaires et médico-sociaux ainsi que les aidants familiaux, faire participer la personne handicapée mentale, développer des outils facilitant la communication entre le patient et le professionnel de santé.

Les deux axes prioritaires que recommande de développer l’Unapei sont :

• Lancer des études épidémiologiques sur les besoins en santé des personnes handicapées mentales.

• Organiser l’échange de savoirs et de compétences à tous les niveaux de formation entre les secteurs médico-social et sanitaire. Cela passe notamment par une formation professionnelle incluant la problématique du handicap mental dans toutes les formations des professionnels du secteur sanitaire et celle de la santé dans toutes les formations des professionnels du secteur médico-social.

• Déployer des campagnes et des programmes de prévention incluant les personnes handicapées

• Développer le Dossier médical personnel et partagé informatisé et la télémédecine.

• Accroître le nombre de maisons de santé.

• Développer les hospitalisations à domicile.

• Prendre en charge la douleur de patients qui ne peuvent pas toujours l’exprimer.

• Créer des équipes mobiles de soins palliatifs.

• Partager une démarche éthique construite sur la collégialité, la formation, et la compétence.

• Rechercher le consentement aux soins.

• Généraliser les messages accessibles aux personnes handicapées (documents faciles à lire et à comprendre, pictogrammes).

• Créer des protocoles personnalisés de prévention et de suivi spécifiques

• Développer les programmes d’éducation thérapeutique.

• Accroître le niveau de médicalisation des ESMS pour qu’il soit adapté au projet de santé des personnes accueillies.

• Formaliser les projets de soins dans les projets personnalisés, les projets d’établissements et les projets associatifs.

• Créer des dossiers médicaux et d’autonomie informatisés.

• Multiplier les réseaux de santé handicap et des centres de références.

• Créer des unités handicap intra-hospitalières et des plateformes de santé spécifiques.

• Créer des unités mobiles extrahospitalières.

• Mettre en place des bilans diagnostics et évaluatifs répétés et accroître le nombre de CAMSP.

• Créer de nouvelles délégations d’actes de soins.

• Généraliser les outils d’évaluation de la douleur.

• Prendre en compte dans le forfait de soins le handicap, en reconnaissant les contraintes supplémentaires des professionnels.

[1] L’Unapei, association membre du CISS parmi les 40 associations adhérentes du CISS, est la première fédération d’associations françaises de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles. Créée en 1960, elle rassemble 600 associations de bénévoles, parents et amis (60 000 familles y adhérent), L’Unapei gère aussi de nombreux établissements et de services dans le secteur médico-social et du handicap.

[2] Voir Actualités sociales hebdomadaires (ASH), n° 2810, p. 18-19

[3] Le livre blanc « Pour une santé accessible aux personnes handicapées mentales » est disponible auprès de l’Unapei – 15, rue Coysevox 75876 PARIS cedex 18. Tél. : 01 44 85 50 50. E-contact : [email protected] . Plus d’informations sur : www.unapei.org