Le CISS fait sa loi | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
75

24 mai 2012

A l’occasion des élections législatives des 10 et 17 juin 2012, notre collectif, le CISS (regroupant les principales associations de personnes malades et en situation de handicap, de familles, de consommateurs ainsi que de personnes âgées et retraitées), alerte les candidats à la députation sur les enjeux de la santé et de l’accès aux soins, ces questions faisant d’ailleurs partie des principales préoccupations de nos concitoyens.

Dans les débats de l’élection présidentielle, le CISS avait déjà cherché, non sans succès, à imposer quelques thèmes. Ce fut le cas pour les dépassements d’honoraires et pour les déserts médicaux qui ont été évoqués par de nombreux candidats. Le thème de la sauvegarde des conditions d’accès aux soins est malheureusement resté à l’écart.

C’est pourquoi, à l’occasion de la campagne pour les législatives, le CISS propose une orientation de politique publique, sous la forme d’une « vraie-fausse proposition de loi » allant dans le sens du respect des usagers du système de santé.

Pourquoi  cette “vraie-fausse proposition de loi” relative à la santé des populations ?

  1. Le renouvellement de la loi de santé publique est resté en plan depuis 2009, de sorte que personne n’est capable d’énoncer la politique nationale de santé de la France.
  2. Après les droits des malades, surtout traités du point de vue de la sécurité des soins et des droits fondamentaux en 2002, il s’agit maintenant de garantir les droits sociaux : plafonnement du ticket modérateur, socle de l’assurance complémentaire, par exemple.
  3. Avec ce que l’on appelle la transition épidémiologique, il convient de faire des efforts dans le domaine des parcours de santé, des plans de soins et des actions d’accompagnement des patients.
  4. La démocratie sanitaire nécessite des approfondissements, pour ne pas dire une compréhension plus fine de la part de nos décideurs, car s’il faut que les usagers soient représentés il faut aussi qu’ils soient à même de participer aux décisions de santé : financement, formation, droit d’audition, droit d’alerte, actions de groupe… tout cela est à prévoir.

Dans les semaines qui viennent, le CISS au plan national et au plan régional va promouvoir ses solutions auprès des candidats aux élections législatives. Façon de dire à ceux qui font la loi comment nous souhaitons que la politique publique soit orientée.

> A télécharger :

Proposition de loi relative à la santé des populations, par le CISS et ses associations membres, 24 mai 2012.

Lien vers notre communiqué de presse “Législatives 2012 : le CISS fait sa loi !”, 24 mai 2012.