Journée mondiale du refus de la misère, Médecins du Monde nous interpelle | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
73

17 octobre 2014

À l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre, également date traditionnelle de parution de l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins en France de Médecins du Monde, l’association présente l’exposition photographique “Regardons la précarité en face”.

Des hommes et des femmes ont accepté de se faire les ambassadeurs

de tous ceux qui partagent leur sort. Chacun d’eux illustre à la fois un

itinéraire personnel et une faille dans notre système de santé et d’accès aux soins.

Les clichés réalisés par le portraitiste Denis Rouvre sont visibles sur le Parvis

de l’Hôtel de Ville à Paris, du 16 au 19 octobre 2014.


La pauvreté est un fléau. Elle touche plus de trois millions de personnes en France, selon Médecins du Monde. L’association affirme dans son rapport avoir reçu plus de 30 000 personnes pour des consultations d’ordre médicales, dentaires et sociales au cours de l’année 2013.

L’association intervient auprès des plus exclus (les personnes vivant à la rue, en squat ou en bidonville, les prostitués, les toxicomanes, les migrants en transit…) : même si la principale motivation de contact avec l’association est une demande de soins (84%), le besoin d’accompagnement social est très présent (22%).

Par ailleurs, cette année encore, l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins en France de Médecins du Monde révèle une accentuation de la pauvreté et des inégalités de santé majeures :

  • 36% des patients ont eu recours aux soins
    de façon trop tardive.
  • 42% des femmes enceintes rencontrées présentent un retard de suivi de grossesse.
  • 8% des patients seulement disposent d’un logement personnel.
  • 87% des personnes n’ont aucun droit ouvert à l’assurance maladie.
  • 80% des foyers sont en situation d’insécurité alimentaire.
  • 90% des enfants reçus sont en situation de mal logement (logement insalubre, squat, campement, hôtel…)
  • 12,7% des personnes consultées sont des mineurs (une proportion en constante augmentation depuis 2007). 1/3 d’entre eux présentent un retard dans leurs vaccinations obligatoires et recommandées

Deux ans après l’adoption du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté, quelques rares avancées tardent à se concrétiser et restent insuffisantes eu égard aux enjeux actuels de la précarité.

> EN SAVOIR PLUS :

Observatoire 2014 de l’accès aux droits et aux soins – Médecins du Monde

Site “Regardons la précarité en face” : 17octobre.medecinsdumonde.org

> VOIR AUSSI :
Pour un système de santé qui cesse d’exclure les plus vulnérables !,
actualité du CISS du 27/01/2012