Face aux chaos, la force de la solidarité ! | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
171
Rate this post

20 novembre 2015

Face aux chaos, la force de la solidarité !

Le CISS s’unit à la douleur des victimes directes et des proches des disparus dans les attentats du vendredi 13 novembre. Ce drame nous précipite tous dans les abîmes d’une douleur parfois difficile à exprimer tant il est complexe de nommer ce qui a été atteint à coups de fusil d’assaut et d’explosifs portés en ceinture. Quand des voisins de quartiers et de cœur ont perdu la vie pendant ces attaques, d’autres se battent encore pour elle et nos meilleures pensées les accompagnent, ainsi que leurs proches, dans cette épreuve hors norme. Nos adresses aimées, embarquant des souvenirs heureux de moments passés entre amis, ont été abimées vendredi soir. Nous en ressentons une consternation navrée et une immense perte.

Heureusement, notre société a, vendredi soir et tout au cours de cette triste semaine, démontré qu’elle reposait sur des valeurs fortes et partagées, soutenant une organisation robuste d’aide aux personnes notamment.

Etoile parmi les étoiles dans ce chaos : la solidarité

Œuvre individuelle ou collective, la solidarité a exprimé ses gammes depuis vendredi. Ces quelques lignes ne suffiront pas à rendre hommage à celles et ceux qui, d’une manière ou d’une autre, viennent en aide aux victimes et à leurs proches. Ils sont nombreux et agissent le plus souvent dans la plus grande discrétion. Mais dès à présent, le CISS souhaite saluer particulièrement le personnel  hospitalier qui, mobilisé dans le cadre du plan blanc, a eu à faire face, avec les pompiers et la protection civile en aval de l’action des forces de l’ordre, à des circonstances exceptionnelles pour soigner des blessures de guerre, et réconforter des victimes traumatisées par des violences sans précédent dans notre pays.

Toutes ces équipes font montre d’un grand professionnalisme et nous leur témoignons tout notre respect.

Il faut également souligner le soutien que le ministère de la Santé entend apporter aux victimes de stress post-traumatique en ouvrant des cellules d’urgence médico-psychologiques, notamment dans les mairies du Xe et du XIe arrondissement de Paris et à l’hôpital de Saint-Denis, à proximité des lieux touchés par les attaques. La prise en compte des blessures invisibles est en effet essentielle dans de pareilles situations et la disponibilité des professionnels les honore.

Sans oublier les dizaines d’initiatives citoyennes, comme #jedonnepourparis, notamment organisée autour du don du sang, ou offrant un espace de dialogue entre victimes et proches….

Tous ces actes, organisés ou spontanés, sont les témoins de la solidarité qui cimente la cohésion sociale dans notre pays. C’est notre force. Elle est extrêmement stimulante et doit rester inébranlable.

« SOLIDARITE ! » notre mot d’ordre à tous pour l’après 13 novembre 2015.