Communiqués de presse – Le CISS (droits des malades, accès aux soins …)

0
67
Rate this post

04 février 2008

En réponse aux attentes des personnes entrées en grève de soins, pour rappeler la gravité des situations dans lesquelles se trouvent les nombreuses personnes qui ne peuvent pas payer les nouvelles franchises et sont ainsi contraintes de renoncer aux soins, la ministre de la Santé vient d’annoncer que les franchises pourront être remboursées … par le Fonds national d’action sociale de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie !!!!

Le coût des franchises sera donc supporté par les malades … et par l’Assurance Maladie.

La progression régulière vers le mur de l’absurde continue : alors que les franchises devaient pallier l’insuffisance de recettes du système d’assurance maladie, voilà que pour pallier les méfaits de franchises qui s’appliquent à tous (y compris les personnes reconnues en ALD, les victimes d’accidents de travail ou encore les personnes qui dépassent de peu le plafond ouvrant droit à la CMU, ce qui fait du monde !) la ministre propose de supprimer l’action sanitaire et sociale de la CNAMTS pour l’affecter aux franchises ! Le large débat sur le financement de la santé, annoncé en septembre 2007 au Sénat par le Président de la République lors de son intervention devant l’Association des journalistes de l’information sociale, et qui devait s’ouvrir au premier semestre de l’année 2008, attend toujours.Et en attendant, les cartes sont rebattues … sans débat. Ou alors entre amis, ceux qui ont fabriqué le déficit de l’Assurance Maladie depuis 30 ans maintenant : les désormais célèbres « partenaires sociaux ».

En effet, se tiendra à la Présidence de la République le 6 février prochain une réunion dont sont exclus le mouvement mutualiste (38 millions de personnes tout de même) et les associations d’usagers de la santé (60 millions de personnes tout de même).

Pendant ce temps, pas moins de quatre missions ou commissions (Larcher, Flajolet, Etats généraux de l’organisation de la santé, Ritter) travaillent (à peu près dans le même sens) à la santé de demain sans que la question déterminante du financement soit discutée !

Vite, vite, débattons du financement : tout deviendra possible.

Contact presse :
Marc Paris – Responsable communication – Tél. : 01 40 56 94 42

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici.