Répondre au commentaire | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
30

Par Jean-Phi, le lun, 19/10/2015 – 14:17.

Je suis chirurgien digestif, secteur 2. Comment dire…il y a une vrai désinformation. Cette spécialité est déserté par les plus jeunes. Pourquoi? C’est une des plus difficiles et LA moins rémunérée en terme de cas opératoire. Exemple : je vais passer 3 heures sur une éventration avec mise en place d’une prothèse. Avec tous les temps opératoires que cette intervention suscite, il faut rester ultra concentré. Remboursement Sécu : 280 euros… Brut.Ce qui au final représente 80 euros.Trouvez vous normal de payer un chirurgien comme ça? Moi non, et je trouve ça honteux et scandaleux. Je me mets à la place du patient: effectivement il n’est pas normal non plus que ce soient eux qui financent cet écart entre le prix sécu (ridiculement augmenté de qq euros en 25 ans.. ) et le prix demandé. Qui doit payer alors ? L’état ? La sécu est en déficit chronique ,la réponse est non.Les mutuelles? La réponse est oui. Si le dépassement est raisonnable il doit y avoir un accord avec les mutuelles et les Médecins pour qu’il soit intégralement remboursé. Cela fait 2 ans que je suis installé,la population est CMU à 50 % et je peux vous dire que mon activité est tout juste rentable.Car vous n’avez aucune notion des charges en libéral qui sont colossales.

Cordialement