Bons points / mauvais points – Le CISS (droits des malades, accès aux soins …)

0
28
Rate this post

Les 8 présidents des CPAM de Midi-Pyrénées montent au créneau contre les franchises médicales

03 octobre 2007

Ils viennent d’interpeller les parlementaires de leur région en leur adressant un courrier où ils qualifient “au mieux d’illusion, au pire de tromperie” les franchises médicales.

En tant que présidents des caisses primaires d’assurance maladie des huit départements de Midi-Pyrénées, ils se déclarent “très fidèles aux principes qui ont prévalu à la création de la Sécurité sociale (…) : on cotise en fonction des ses moyens, on reçoit en fonction de ses besoins”. Et ils font valoir que la création d’un système de franchises participera encore de la diabolisation de l’assuré.

Ils regrettent que, lorsqu’est abordé le sujet des franchises, on ne parle en fait pratiquement pas du vrai problème : celui du financement de l’Assurance Maladie. Non seulement on n’en parle pas, mais surtout “on ne règle pas le problème des ressources et du financement”.

Enfin ils rapportent, au travers de  leur pratique au sein des CPAM, un basculement de ce qui n’est plus pris en charge dans le système de prestations légales vers une prise en charge via les dispositifs d’aide sociale. C’est ce qui est constaté dans les Commissions d’action sanitaire et sociale des CPAM où se multiplient par exemple les dossiers de demande de prise en charge du forfait hospitalier.

Le CISS salue cette initiative prise par ces huit présidents de CPAM, et rappelle notamment que deux d’entre eux étaient présents à la réunion des représentants des usagers du CISS dans les caisses primaires d’assurance maladie de la région Midi-Pyrénées qui s’est tenue le 14 septembre dernier à Bourret.