World Sepsis Day | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
52

De 8h30 à 17h30

Institut Pasteur25-28 Rue du Docteur Roux

Paris 75015

‘World Sepsis Day’ en France

Le CISS est partenaire de cette journée

Qu’est-ce que le Sepsis et pourquoi le combattre ?

Ce terme anglo-saxon et international signifie septicémie (infection généralisée), il désigne les conséquences néfastes sur les fonctions vitales des infections graves qui provoquent une mortalité très élevée en dépit des avancées de la médecine moderne (vaccinations, antibiotiques et soins intensifs). 30 à 50% des patients meurent encore aujourd’hui des suites d’un choc septique. Pour les survivants les séquelles peuvent être graves : amputations, lésions pulmonaires, rénales.

Dans le monde, une personne meurt des suites des complications du sepsis toutes les 3-4 secondes. Dans les pays industrialisés, le sepsis représente autant de décès que l’infarctus du myocarde. Les projections dans l’avenir suggèrent un doublement du nombre de cas sur cinquante ans, en particulier en raison du vieillissement de la population.


Le sepsis, un réel problème de santé publique.

Les hospitalisations pour sepsis ont presque doublé ces dix dernières années. Elles représentent plus d’hospitalisations que l’infarctus du myocarde. Il y a environ 28 millions de cas de sepsis dans le monde, par année, dont 8 millions décèdent. Un malade décède du sepsis dans le monde toutes les 3 secondes. En France, on estime à 70 000 cas par an le nombre de sepsis sévères et de chocs septiques. Ceci représente de 8 à 15 cas pour 100 admissions en réanimation. Il peut s’agir d’infections de ville (méningites, pneumonies, infections intra-abdominales…), ou d’infections liées aux soins (dont les infections nosocomiales). L’infection nosocomiale représente 30% des cas de sepsis. L’infection nosocomiale complique également souvent le sepsis. Le coût du sepsis est très important. En France, le coût par patient en 2005 était de 30 000 € (15 000 € pour l’infection communautaire, et 40 000 € pour l’infection nosocomiale).

Depuis 2012, 62 pays sont impliqués dans le « Global Sepsis Alliance » et 2 240 hôpitaux participent au World Sepsis Day (WSD). Seule la France était restée jusqu’alors à l’écart.

Pour la première fois, la France participera, à l’aide des compétences et des énergies de l’ensemble des acteurs concernés par le Sepsis en France : l’Institut Pasteur, l’AP-HP, la Fondation pour la Recherche en Réanimation, le CISS, le LIEN et l’Alliance Contre le Développement des Bactéries Multi-résistantes (AC de BMR).

Cette journée doit permettre de favoriser la réflexion et les bonnes pratiques en faveur de la lutte contre le sepsis, en priorisant :

  • le partage des connaissances et des bonnes pratiques en direction des acteurs de recherche et de santé ;
  • la sensibilisation des personnels hospitaliers ;
  • l’information et la sensibilisation du grand public (patients et proches).


Conférences ouvertes au public le 12 septembre après-midi :

Colloque scientifique – Programme de la matinée :


Colloque scientifique – Programme de l’après-midi :

Télécharger le programme de la journée du World Sepsis Day (au format Pdf)

S’inscrire en ligne (inscription gratuite mais obligatoire)

sur http://journee-mondiale-sepsis.com

Comité d’Organisation du Sepsis Day en France :