“Le prix des médicaments innovants menace-t-il l'accès aux soins ?” | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
127

Assemblée interassociative

“Le prix des médicaments innovants
menace-t-il l’accès aux soins ?”

La question du prix des médicaments innovants suscite une mobilisation sans précédent.

Après le traitement de l’hépatite C par le Sofosbuvir, l’année dernière, c’est maintenant la question du prix des nouveaux traitements du cancer qui soulève de vives protestations. Certains de ces traitements sont acceptés par la Food and Drug Administration américaine à 170 000 USD, soit près de quatre fois celui accordé au nouveau traitement de l’hépatite C.

Les associations membres du Collectif interassociatif sur la santé, parmi lesquelles SOS Hépatites et la Ligue nationale contre le cancer, ont, chacune par leurs propres moyens, pris leur part dans l’alerte donnée aux pouvoirs publics et vers les citoyens.

Tout dernièrement, le 6 juin dernier, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a annoncé sur son site Internet vouloir se pencher sur l’augmentation des prix des nouveaux médicaments, susceptible de remettre en cause l’égalité et la rapidité d’accès aux traitements innovants qui « caractérisent » le système français. “Au moment où le modèle « classique » des médicaments issus de la chimie s’efface devant de nouveaux produits, le besoin de nouvelles règles, plus transparentes et favorisant l’innovation tout en la gardant accessible à tous, s’impose.” Le projet d’avis devrait être adopté lors d’un vote programmé le 9 novembre 2016.

De son côté, le CISS, au nom de ses associations membres, a engagé son expression publique dans la même voie.

Nous allons continuer, car de toute évidence notre système de santé solidaire aura du mal, avec les prix qui s’envolent, à garantir l’égal accès de tous à ces thérapeutiques innovantes.

C’est une question collective : les traitements nouveaux, quelle que soit la pathologie concernée, sont revendiqués par l’industrie pharmaceutique à des prix qui ne semblent plus connaître de limites. Le Canada a ainsi interrompu une négociation pour un traitement dont il n’arrivait pas à obtenir qu’il ne soit inférieur à 400 000 euros.

C’est dans cet esprit que le CISS organise le 20 juin 2016 une Assemblée interassociative composée d’une centaine de représentants des associations membres du CISS.

  • D’ores et déjà d’importantes personnalités ont accepté de participer à la matinée d’échanges d’information.
    C’est ainsi que Agnès Buzyn, Présidente de la HAS, Maurice-Pierre Planel, Président du CEPS, Philippe Lamoureux, Directeur du LEEM, Valérie Paris, Economiste à l’OCDE et Pierre-Yves Geoffard, Directeur de la Paris School of Economics, seront présents pour permettre aux participants de mieux comprendre les enjeux et mécanismes d’établissement des prix des médicaments innovants.
  • L’après-midi sera particulièrement novatrice puisque les participants auront à s’exprimer par un vote sur une série de questions relatives à ces enjeux de fixation des prix du médicament.
    Ils s’exprimeront par vote électronique accessible par leur téléphone portable, de façon à ce qu’en fin d’après-midi, vers 16 h 30, l’ensemble des résultats du vote puisse être porté à la connaissance de la presse.

Dans un tel contexte, alors que la mobilisation sur le prix des médicaments connaît maintenant une approche internationale puisqu’elle a été évoquée au G7 et le sera au G20, nous devons tous nous impliquer pour faire connaître la voix des associations prise dans son ensemble.

La constitution d’une assemblée interassociative représentant la diversité des membres du CISS a pour objectif de faire vivre l’engagement collectif et de promouvoir la position concertée et soutenue en notre sein quant à l’accès aux traitements innovants.

Pré-programme de la journée
“Le prix des médicaments innovants menace-t-il l’accès aux soins ?”