Journée “Assurance maladie” CISS-FNATH-UNAF sur la désertification médicale | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
259
Rate this post

A Paris, de 9h30 à 16h30

La désertification médicale que connaissent certains territoires suit une tendance inquiétante depuis plusieurs années. Les différentes mesures incitatives mises en œuvre, et elles sont nombreuses, ne permettent ni d’amortir les baisses d’effectifs pour certaines spécialités, ni de répartir plus harmonieusement les installations et les exercices sur les différents territoires.

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM), lui-même, observe un nombre de médecins globalement stable mais déplore une offre de soins de proximité qui se raréfie et devient même critique dans certains territoires.

Fait aggravant, l’avancée en âge des médecins en exercice est préoccupante car malgré le renouvellement des générations, la moyenne est de 53 ans pour les hommes et de 49 ans pour les femmes.

Plus particulièrement, l’offre de soins de premier recours présente un risque de fracture dont on peut d’ores et déjà mesurer les effets dans de nombreux bassins de vie. La part de médecins généralistes est en effet en diminution de -6,5% depuis 2007, et cette tendance devrait se confirmer jusqu’en 2020 selon l’Ordre des Médecins. A l’inverse, les autres spécialités médicales et chirurgicales sont en augmentation respective de 6,1% et 6,7%. Une progression qui devrait se poursuivre jusqu’en 2020 également.

Par ailleurs, l’Atlas de la démographie médicale 2014 du CNOM révèle un panel de régions et départements où le manque de médecins est manifeste, alors même que la population générale y est parfois en croissance.

Ces constats nous inquiètent profondément et appellent des mesures urgentes pour garantir à chacun le droit d’être soigné dignement, sans délais ni distances excessives.

Le CISS, la FNATH et l’UNAF ont décidé de mener une nouvelle enquête sur ce thème, faisant suite  à une première campagne de mobilisation contre les déserts médicaux conduite en 2010.

Dans ce cadre, nous révélerons le 4 novembre 2015 les résultats des données (comme la densité médicale moyenne et par spécialité dans le département, la répartition secteur 1/ secteur 2 et le bilan des dispositifs conventionnels mis en œuvre depuis 2011) communiquées par les CPAM et Agences régionales de Santé pour ce qui concerne 10 régions en particulier : Picardie, Champagne-Ardenne, Bourgogne, Centre-Val de Loire, Pays-de-la-Loire, Basse-Normandie, Haute-Normandie, Poitou-Charentes, Auvergne et Franche-Comté.

Côté Agences régionales de Santé (ARS), compétentes pour déployer le pacte territorial de santé, qui prévoit notamment la création du statut de Praticien territorial de Médecine générale avec garantie de revenus minimums, le paiement de 1 500 bourses d’engagement de service public d’ici 2017, le développement de la télémédecine, des centres de santé et du travail en équipe et l’accélération du transfert de compétences, nous souhaiterions mener l’action en lien avec les représentants d’usagers qui siègent dans les agences des 10 régions susmentionnées.

Cette journée rassemblera les représentants des usagers en CPAM ainsi que nos fidèles partenaires que sont l’UNAF et la FNATH.

Télécharger le programme prévisionnel de cette journée :