Pharmacovigilance | CISS – Collectif Interassociatif Sur la Santé

0
39

Par Jean-Pierre CAMBIER, le jeu, 24/03/2011 – 14:02.

Je suis pharmacien, et très douloureux (arthrose + prothèses). Pendant 15 ans j’ai pris le Diantalvic à raison de 4 au moins par jour. Aucun effet secondaire ! Je ne supporte aucun des “substituants” proposés. Le rapport des Pr Even et Debré est sans discussion : la suppression du Diantalvic est une erreur grossière :”(….)L’interdiction qui a suivi du buflomedil était certes et enfin bienvenue (mais pourquoi pas les autres vasodilatateurs ?), mais celle du Di-antalvic, qui n’est dangereux qu’en cas de surdosage, relève du fantasme et laisse les malades qui souffrent sans autre recours que les associations du tramadol, qui n’est pas moins toxique que le propoxyphène et qui, en toute logique, devrait aussi être interdit. Cette liste aura été une photographie implacable, non pas seulement des incapacités, mais du danger d’une agence sans pilotes expérimentés encore aujourd’hui à cent lieues de mesurer son échec.” Vous savez que les fabricants ont refusé de refaire les essais cliniques de ce produit (déclaration AFSSAPS)!

Je propose au CISS de lancer une action pour la réintroduction du Diantalvic, pétition, par exemple et actions vers le MInistère. Merci