Le CISS – Vie des associations – Le CISS (droits des malades, accès aux soins …)

0
23

DU 1 AU 30 OCTOBRE 2007
L’Association Française des Polyarthritiques (AFP) lance une campagne d’information nationale à l’occasion de la journée mondiale de l’arthrite, le 12 octobre, pour alerter sur la gravité de la polyarthrite et des conséquences irréversibles qu’elle peut engendrer.

Un rendez-vous annuel de mobilisation nationale
L’AFP crée le premier rendez-vous annuel français de mobilisation contre la polyarthrite. Cette prise de parole s’inscrit dans une dynamique internationale, puisque de nombreux pays (Belgique, Canada, Etats-Unis, Espagne…) s’engagent pour communiquer sur la polyarthrite lors de la journée mondiale de

l’arthrite. Cette campagne de sensibilisation au slogan clair « La polyarthrite nuit gravement à la santé» a pour objectif d’inciter l’opinion publique à en savoir plus sur la polyarthrite et à modifier le regard qu’elle porte sur cette maladie.

Elle se déclinera tout le mois d’octobre dans la presse, affichage, spot tv et radio et un site Internet dédié www.jma-france.org.
Gracieusement conçue par l’Agence Bon Angle, cette campagne permettra également de récolter des fonds intégralement reversés pour financer des projets de recherche. En effet, aujourd’hui, seul un soutien actif à la recherche permet d’espérer vaincre un jour les affections auto-immunes.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie grave !
Maladie évolutive et chronique, la polyarthrite rhumatoïde touche 300 000 personnes en France. Elle concerne majoritairement les femmes (3 femmes pour 1 homme).On entend par arthrite, une inflammation d’une articulation, « polyarthrite » signifie arthrites multiples (mains, poignets, genoux, hanches…). Ce phénomène inflammatoire s’accompagne dans la polyarthrite rhumatoïde, d’une destruction du cartilage, de l’os et des tendons, entraînant une gêne fonctionnelleimportante et, en l’absence de diagnostic précoce ou de traitement adapté, conduit à une perte d’autonomie et de mobilité pouvant mener au handicap. Raideurs matinales, gonflements, déformations et douleurs chroniques souvent violentes sont les difficultés quotidiennes vécues par les personnes atteintes.

Même si l’on ne meurt pas de cette maladie, elle réduit l’espérance de vie et altère considérablement la qualité de vie, notamment quand elle rend impossible la poursuite de la vie professionnelle. Par ailleurs, de simples gestes deviennent très pénibles, voire impossibles, à réaliser comme se laver les cheveux, ouvrir une bouteille ou taper sur un clavier d’ordinateur…

Une maladie encore méconnue.La polyarthrite rhumatoïde appartient à la famille des rhumatismes inflammatoires chroniques, dont la représentation sociale reste dominée par des idées fausses. Cette maladie apparaît souvent sans gravité et banale car elle ne présente pas toujours de signes visibles d’handicap. Elle est par ailleurs perçue comme une maladie inéluctable liée au vieillissement. Pourtant, elle apparaît à tout âge et atteint parfois jeunes adultes, enfants et nourrissons.

Il paraît nécessaire de développer auprès des Français une prise de conscience de la réalité de la maladie et d’encourager une attitude préventive pour éviter ou ralentir l’apparition des lésions irréversibles articulaires.

Contact presse :
Béatrice Borde – +33 (0)1 40 03 02 00 – e-mail : [email protected]